Tribune de novembre 2022

IL FAUT RAISON GARDER

Préférer les attaques ad hominem plutôt que de répondre sur le fond aux propositions des élus d’opposition est-ce digne d’un maire responsable des finances locales ?

Le mois dernier, nous sommes revenus sur la gestion budgétaire et la hausse de la taxe foncière, les services publics supprimés ou diminués et le choix des projets de réaménagement. Concrètement, avec des exemples.

Suite à cela, vous avez eu droit à une réponse acrobatique avec d’un coté une autosatisfaction sur les choix de la mairie, et d’un autre coté une attaque massive contre les opposants politiques de M. Fourgous: En Marche, la NUPES, les écolos, LFI, un tir groupé. Il ne manque que le RN…

Même le Maire de Trappes est critiqué, pourtant M. Fourgous l’a récemment nommé Vice-Président de SQY, n’est-ce pas contradictoire?

Toutes ces critiques n’ont-elles pas pour unique but de se détourner de la question de fond: plutôt que se lamenter sur la baisse de dotation, ne devrait on pas axer nos effort sur l’obtention de subventions? La ville de Chevreuse l’a fait avec succès en faisant financer à 50% son projet d’éclairage par le plan de relance.

Plutôt que se lamenter sur les tarifs de l’énergie (nous apprenons que la facture pour chauffer la mairie et la résidence étudiante au dessus passe de 90.000€ à 590.000€ !) une anticipation en isolant nos bâtiments, en éteignant l’éclairage public en coeur de nuit , en remplaçant les ampoules par des LED, aurait permis de limiter la charge énergétique. 

Combien de bâtiments utilisés par les associations élancourtoises, passoires énergétiques de longue date, vont devoir être fermés ?

Nous prônons des choix politiques portés sur des projets sobres et pensés avec anticipation pour Elancourt.

Catherine Perrotin-Raufaste

Jean Claude Potier

Gaëlle Kergutuil

Jean Feugère

Boris Guibert