Fermeture de la Commanderie : la culture sacrifiée

Fin octobre, M. Fourgous décidait unilatéralement la fermeture des activités culturelles de la Commanderie au 31 décembre 2022, sans concertation avec les élus de SQY ou d’Elancourt.

Au même moment, le 1er adjoint signait une tribune célébrant la vérité et la transparence dans le magazine municipal.

Quelle cohérence !

Les équipes artistiques n’ont, quant à elles, été informées que 2 mois avant la fin des activités, leur laissant très peu de temps pour organiser leur avenir professionnel.

Que penser de cette décision alors même que la programmation avait été faite jusqu’à juin 2023? Pourquoi lancer la saison en grande pompe en septembre, pour annoncer la fermeture un mois après?

Les crises que nous traversons nous montrent l’importance de la culture pour s’ouvrir aux autres, s’émanciper, aiguiser l’esprit critique et favoriser la cohésion sociale.

La fermeture de cet équipement, véritable outil d’éducation culturel et artistique, est une faute majeure! Le mépris de la culture et des professionnels qui la font vivre, élevé au rang d’idéologie à Elancourt, nous mène droit dans le mur.

Après la mort organisée de la Ferme du Mousseau et de la Commanderie, quels seront les prochains équipements culturels sacrifiés à Saint Quentin en Yvelines?

Réinventons Elancourt:

Catherine PERROTIN RAUFASTE, Jean Claude POTIER, Gaëlle KERGUTUIL, Jean FEUGERE et Boris GUIBERT